Mes astuces pour bien vivre mon jeûne et tenir ! verres d'eau

21 mantras pour bien vivre son jeûne (et ne pas craquer !)

⚠ Mise en garde : Certaines personnes présentent des contre-indications médicales à la pratique du jeûne. Il est fortement conseillé de consulter un médecin ou un naturopathe ouvert à cette pratique avant de se lancer, et si possible d’effectuer son premier jeûne dans un centre spécialisé assurant un suivi médical et psychologique. 

⚠ Avis de non responsabilité médicale : Les informations, conseils et méthodes publiés ou mis à votre disposition sur le blog Du-bruit-sous-la-couette.com ne remplacent, en aucun cas, les services d’un médecin. Toute action de votre part en réponse à l’information fournie dans ce site web est à votre entière discrétion et n’engage que vous. Ne négligez ni n’attendez jamais de consulter un professionnel de la santé en raison d’informations que vous auriez lues sur le présent blog. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter les politiques juridiques du blog en cliquant ici.

 

Le jeûne est un excellent moyen de débarrasser notre corps des toxines accumulées au cours des années (plus d’infos dans cet article). Il peut apporter une amélioration dans votre vie, et comme je le dis toujours : “Bien dans la vie, bien sous la couette !”. Si votre santé va mieux, votre forme au lit n’en sera que meilleure !

Seulement, jeûner est à la fois très simple et compliqué en même temps ! Le principe est simple : il « suffit » de se passer de nourriture pendant 1, 2, 3 jours, une semaine ou plus (attention, je recommande de pratiquer son premier jeûne de façon encadrée !). Sauf que lorsqu’on se met à avoir notre plat préféré en tête, que notre estomac gargouille, qu’on se sent fatigué-e… ça devient difficile de tenir ! Alors comment faire ?

J’ai moi-même jeûné pendant une semaine au mois de février, et je recommence l’aventure au moment-même où j’écris cet article ! (plus d’infos ici). En effet, je sors d’une période difficile avec pas mal d’excès alimentaires et de stress, et je sens que mon corps n’en peut plus de tous ses excès de nourriture. Je l’écoute et me lance dans une grosse détox ! Jeûner va me permettre de détoxifier mon corps de mes excès, et ensuite je pourrai repartir du bon pied. Je partage avec vous mon astuce des mantras qui me permet de tenir la restriction alimentaire. Mon but est de vous aider à réussir si vous-mêmes décidez de jeûner.

 

A lire aussi : Les bienfaits du jeûne

Les 21 mantras

Lors de mon précédent jeûne, j’avais mis au point 21 mantras pour m’accompagner. Les mantras sont des phrases qu’on peut se répéter au cours de la journée, et particulièrement si on a envie de craquer. On peut également méditer dessus : calmer sa respiration et répéter dans sa tête un mantra, pendant 10 minutes par exemple. Voici les mantras en question, vous pouvez les reprendre tels quels pour votre propre jeûne, ou les adapter, ou en créer d’autres qui vous correspondent mieux. Je serai curieuse de découvrir les vôtres dans les commentaires !

  1. Je me reconnecte à mon corps
  2. Je me régénère
  3. Je vais bien, je suis remplie de ressources
  4. Ce sont les premiers jours les plus durs
  5. Je choisis de me faire du bien
  6. Je vais de mieux en mieux
  7. Je me libère de poids que je ne veux plus porter
  8. Je me nourris d’amour
  9. Je suis en paix avec moi-même
  10. J’écoute mon corps
  11. Je me libère des toxines qui ne m’appartiennent pas
  12. Je suis en paix avec mes émotions
  13. J’ai confiance en mon corps, il sait exactement ce qu’il a à faire
  14. Mon sommeil me répare en profondeur
  15. Je vais bien, tout va bien
  16. Je suis remplie d’amour
  17. Je renais de mes cendres
  18. Je me dirige vers une nouvelle vie
  19. Je donne l’opportunité à mon corps de se soigner seul
  20. Je me fais confiance
  21. Je redonne le pouvoir à mon corps

Vous éprouvez des complications ?

Attention, si votre jeûne cause trop de douleurs et d’effets secondaires sur votre organisme (migraines insupportables, crampes musculaires trop fortes, vertiges franchement inquiétants), c’est que cela va trop vite ! Votre rythme de détoxination est supérieur à votre possibilité d’élimination (vous ré-ingérez les toxines libérées, ce qui vous rend malades). Dans ce cas, vous pouvez :

  • Soit augmenter vos capacités d’élimination (en prenant les plantes conseillées par votre naturopathe, en vous brossant la peau, en transpirant, en utilisant un gratte-langue, …)
  • Soit ralentir le rythme de détoxination en mangeant une cuillère de miel ou un jus frais (comme conseillé dans la méthode Buchinger).

Les mantras sont simplement une petite aide pour supporter les PETITS désagréments, il ne s’agit pas de tenir au mental ce qui n’est pas supportable ! Thierry Casasnovas explique sur sa chaîne « régénère » pourquoi les symptômes de la détox doivent être limités :

 

Personnellement, j’ai ressenti bien trop d’effets secondaires à mon goût lors de mon jeûne strict de février dernier. J’avais ainsi m’arrêté au bout de 6 jours, alors que j’en avais prévu 7. Aujourd’hui, je choisis un jeûne « adouci » (plutôt une cure détox en fait). Je m’autorise :

  • Du miel bio pendant les 3 premiers jours (maximum 3 cuillères à soupe par jour) ;
  • Du jus de pommes bio à partir du 4ème jour (un demi-litre par jour, voire un litre si je n’ai pas assez la forme au travail) ;
  • Des citrons bio toute la durée du jeûne. Je me souviens avoir eu très envie de citron la dernière fois. Cette fois je vais en consommer à volonté, ils évitent d’avoir un meuvais goût en bouche ;
  • Du psyllium bio (2 cuillères à soupe par jour). Les fibres mucilagineuses du psyllium gonflent dans l’estomac ce qui a pour effet immédiat de diminuer la sensation de faim (perso c’est pas trop mon truc de crever la dalle pendant une semaine !), et en plus cette plante a la faculté de nettoyer les intestins, favorisant l’élimination ;
  • La préparation « Sveltolys » (à base de plante) du laboratoire Herbiolys. Cet élixir favorise l’élimination des toxines relarguées par l’organisme lors du jeûne.

Par ailleurs, je n’ai pas prévu de nombre de jours en particulier, comme ça pas de stress ou de culpabilité si je m’arrête « seulement » au 4ème jour. Suivez-moi sur les réseaux sociaux pour voir combien de temps je vais tenir ! Vous pouvez également jeûner avec moi si vous sentez que c’est un moment propice pour vous 😉 Parlez m’en dans les commentaires !

Attention, vous l’aurez compris, je me lance dans un jeûne seule et en continuant à travailler. Je le fais car j’ai déjà l’expérience du jeûne, je connais assez bien les réactions de mon corps, et je suis en contact avec une naturopathe en cas de besoin. Je conseille de faire son premier jeûne encadré. Vous pouvez vous renseigner sur les centres d’accueil auprès de la Fédération Française du Jeûne et de la Randonnée. Ou vous lancer seul-e, à votre propre responsabilité et surtout en écoutant un maximum votre corps. A la moindre complication, consultez votre médecin traitant, un naturopathe ou une personne formée à la pratique du jeûne. N’hésitez pas à consommer des jus de fruits et légumes (et tant pis pour la restriction alimentaire) si vous en sentez le besoin.

 

Mais… Tu ne fumes pas, tu manges bio, est-ce bien nécessaire de jeûner ?

Pour rappel, même avec une bonne hygiène de vie, on s’encrasse avec tout plein de trucs :

  • Toxines issues de l’alimentation : pesticides, insecticides, bisphénol A (contenants recouverts d’une fine pellicule « plastique »), …
  • Micro-particules toxiques issus de l’eau du robinet : hormones (plus d’infos ici), chlore, composés de javel, …
  • Toxines dans nos cosmétiques : particules dans la crème solaire, aluminium dans le déodorant (et aussi dans la pierre d’alun qui porte bien son nom), …
  • Toxines issues de notre environnement : pollution de l’air, solvants et peintures contenant des éléments chimiques dans les maisons, tabagisme passif, …
  • Toxines endogènes produites par le stress
  • Plein d’autres toxines : médicaments et pilule contraceptive (intoxication du foie), chlore dans les tampons menstruels, tefflon des poêles anti-adhésives, …

 

livre le jeûne une nouvelle therapie, de Thierry de LestradeDonc même moi qui ai un mode de vie plutôt sain, j’accumule plein de crasses ! D’autant plus ces derniers mois pendant lesquels j’ai beaucoup stressé et je me suis mal alimentée. A moins d’être très maigre, enceinte ou allaitante, ou sous traitement médical particulier, le jeûne ne peut faire que du bien (à mon avis) ! Pour ceux qui se posent des questions, je vous invite à lire le livre « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? » de Thierry De Lestrade.

 

Et VOUS ? Avez-vous déjà jeûné ? Comment cela s’est-il passé ? Dîtes-le moi dans les commentaires !

 

❤ Love ❤

Morgane Z.

Bien dans la vie, bien sous la couette

 

Pour aller plus loin :

Liker / Partager sur votre réseau social préféré :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.