Les 3 habitudes qui ont transformé ma vie, couple épanoui, bed time, épanouissement sexuel, homme barbu qui embrasse une femme blonde

Les 3 habitudes saines qui ont transformé ma vie sexuelle

Aujourd’hui, je partage avec vous les 3 habitudes qui contribuent à mon épanouissement sexuel.

Cet article participe à un carnaval d’articles inter-blogueurs ayant pour thème : “Les 3 habitudes qui ont transformé ma vie” organisé par Guillaume Blondel du blog S’épanouir au quotidien. Guillaume m’a proposé, à moi et à d’autres blogueurs, de dévoiler 3 habitudes qui transformaient notre vie. Pour ma part, j’ai répondu “pas de soucis, par contre sur mon blog on parle sexualité donc ce seront 3 habitudes qui ont un impact sur ma vie en général mais surtout sexuelle !” En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez découvrir d’autres articles répondant au thème les 3 habitudes de différents blogueurs qui ont transformé leur vie.

Au fur et à mesure du temps, j’ai mis en place quelques habitudes quotidiennes toutes simples qui me changent la vie, et qui ont un impact positif jusque dans ma sexualité. Il s’agit de la pratique quotidienne de 10 minutes de sport, d’affirmations positives et de repas légers avant mes parties de jambes en l’air.

 

1. Dix minutes de sport au saut du lit

Depuis 7 ans déjà, je fais minimum 10 minutes de fitness par jour, au saut du lit, et un peu plus les jours de zèle. Voici ma routine précise :

  • Je commence par l’enchaînement de yoga appelé “salutation au soleil” (10 répétitions rapides) pour réveiller mon corps et l’étirer un peu,
  • Je cours un peu sur place (ou sur mon nouveau trampoline !),
  • Puis j’enchaîne une ou deux séries de 50 abdos,
  • 4 minutes de gainage,
  • Et enfin, quelques autres mouvements de fitness selon l’inspiration du moment et le temps encore disponible (pour raffermir pectoraux, fesses, cuisses ou bras selon les mouvements choisis),
  • Et je termine en étirant ma colonne.
Morgane Z en train de faire sa gym du matin, sur la photo elle est en pleine séance de gainage latéral, fitness dans ma chambre
Moi en pleine séance de gainage latéral dans ma chambre ! Le tour est flouté pour (tenter de) cacher le bazar environnant ! Pas besoin d’aller à la salle pour pratiquer régulièrement la fitness ! On pousse les affaires qui traînent, pose le tapis de sol, et c’est parti !

Dix minutes de fitness peuvent sembler dérisoires à certain-e-s, détrompez-vous ! Cela fait 70 minutes sur une semaine, soit plus d’une heure de sport avec très peu d’efforts ! Soyons honnêtes : dix minutes… c’est pas grand-chose ! Je transpire à peine. Cette routine m’apporte les bienfaits suivants :

  • Bien-être physique : meilleure tenue du corps : j’ai des formes, mais elles sont bien tenues ! Cela donne une impression de ventre plat que j’apprécie (même s’il n’en est rien car je suis gourmande!),
  • Bien-être mental : mes formes sont toniques ce qui m’aide à les accepter et même à les apprécier. Je développe ainsi mon amour propre, ce qui est non négligeable pour mon bien-être au lit ! Je peux faire l’amour toutes lumières éclairées, chevaucher mon homme en m’exposant à sa vue, ou le laisser toucher mes formes… sans ressentir de honte à montrer mon corps tel qu’il est,
  • Endurance physique sous la couette : mine de rien, 4 minutes de gainage chaque matin, c’est quelque chose ! Sans tenir 3 heures dans des positions acrobatiques improbables, cela me permet de tenir plus de temps que si je ne faisais rien, et surtout d’avoir plus d’aisance pour les galipettes qui nécessitent une certaine endurance physique. Je suis active sous la couette et ne m’écroule pas immédiatement par manque d’énergie, et cela plaît à mon partenaire.

Je conseille donc à tout le monde de pratiquer un tout petit peu de sport au quotidien, au fur et à mesure du temps, ce “tout petit peu” pourrait faire la différence !

Bien sûr, certains jours il ne m’est pas possible de faire mon petit sport au saut du lit : si j’ai un transport à prendre à l’aube, si mon réveil n’a pas sonné et que je suis en retard sur ma journée, ou si c’est un jour de flemme monumentale. Dans ces cas-là, je ne plonge pas dans la culpabilité et ne m’inquiète pas : je ferai ma fitness à un autre moment de la journée, en rentrant le soir par exemple. Cette routine doit m’apporter du bien-être si je la fais, mais pas de mal-être si je ne la fais pas : Je ne prends que le positif ! Par contre, l’absence de pratique se fait vite ressentir, je sens mon ventre se relâcher et mon corps être moins gaîné, et ce n’est pas très agréable. Donc j’y retourne vite !

 

2. Affirmations positives

En plus de mes dix minutes de sport quotidien, je pratique les affirmations positives tous les jours depuis 2 ans. De quoi s’agit-il ? Il s’agit de messages positifs qu’on répète à soi-même, pour aller mieux. Le sujet des affirmations peut être différent selon ce qu’on a besoin de travailler. Pour ma part, je travaille à augmenter l’estime que j’ai pour moi.

Morgane Z se regarde dans le miroir en se répétant des affirmations positives pour augmenter son amour propre, self love, confiance en soi, développement personnel
Moi dans ma salle de bains, après la douche. Je me regarde dans le miroir en m’envoyant de l’amour et de la compassion.

 

A chaque fois que je me vois dans le miroir, je dis à moi-même :

  • “Morgane, Je t’aime”,
  • “Tu es magnifique”,
  • “Je m’aime”,
  • “Tu as de la valeur”,
  • “Tes idées ont de la valeur”.

 

 

A force de répéter ce type d’affirmation positive, j’ai commencé à m’aimer réellement. Attention : il ne s’agit pas d’exploser son ego et de gonfler ses chevilles, mais d’éprouver de la compassion envers soi. Au lieu d’avoir une petite voix dans la tête qui critique sans cesse, j’entretiens autant que possible une petite voix qui me félicite et me soutient. Je deviens ma propre alliée.

L’amour que j’ai commencé à éprouver envers moi-même m’a permis de développer une meilleure confiance en moi. J’ai désormais conscience que mes besoins, pensées et ressentis ont autant de valeur que ceux des autres. C’est peut-être le B-A-BA  pour certains, mais pour moi qui avait une estime de moi proche de zéro, ça a provoqué la révolution. J’ai (enfin) compris que j’étais aussi bien que les autres. Cette confiance m’a amené un plus grand respect de moi-même. Désormais, je respecte mes envies /absences d’envies, désirs /absences de désirs. Avant, je plaçais mes envies après celles de mon partenaire, ce qui m’a amenée à faire des choses que je ne souhaitais pas. Ainsi, j’ai plusieurs fois accepté de faire l’amour sans capote avec des partenaires occasionnels qui avaient insisté, alors qu’initialement je m’y opposais ! Je ne vous raconte pas la culpabilité à laquelle j’étais en proie une fois la nuit terminée… Et le stress pendant l’attente des six semaines nécessaires avant de pouvoir procéder à un dépistage fiable.

Mais ce genre de choses n’est plus d’actualité. Tout comme je respecte un partenaire qui refuserait une pratique ou une autre, je respecte mes propres envies. Je ne fais que ce pourquoi je consens pleinement, et j’exprime le plus clairement possible mon désaccord si on me propose ou me fait quelque chose qui ne me plaît pas. Je me sens donc beaucoup mieux dans ma sexualité ! Par exemple, il se trouve que je souffre d’hyperesthésie du dos. Il s’agit d’une hypersensibilité qui fait que, bizarrement, je ne supporte pas les effleurements et caresses, alors que les touchers forts (main appuyée) ne me font rien, au niveau du dos. Je ressens les effleurements puissance 10, ça fait une sorte d’aller-retour dans mes terminaisons nerveuses, et m’envoie une espèce de décharge électrique qui fait franchement mal. Je peux supporter plus ou moins cette douleur en exerçant un grand contrôle (comme quand on a très froid mais qu’on le supporte mentalement en ignorant le froid). Mais ce contrôle m’empêche d’apprécier l’acte sexuel. Maintenant que j’ai une meilleure confiance en moi, je n’ai plus honte de cette particularité bizarroïde et j’en informe directement tout nouveau partenaire, qui évitera les petites caresses dorsales. C’est un réel soulagement ! Je ne souffre plus de tressautement douloureux en l’absence de caresses intempestives, peux lâcher le contrôle et vivre pleinement l’acte sexuel.

 

3. Manger léger avant mes parties de jambes en l’air

Une soirée romantique classique commence au restaurant et finit sous la couette. Cependant, pour que la deuxième phase de ce plan soit réussie, il vaut mieux éviter ou limiter la première ! C’est d’une logique à tomber par terre : si on mange trop, après on est en pleine digestion, ce qui entraîne légère somnolence et production de gaz… Pas très glamour tout ça !

Je me souviens d’un nouvel an passé en tête à tête avec mon amoureux. On voulait se faire plaisir et on avait prévu un bon petit repas, qui était sensé se finir très sensuellement si vous voyez ce que je veux dire… Mais il n’en a rien été ! Mon estomac n’a pas aimé les mets de notre réveillon, et j’ai eu des douleurs abdominales toute la soirée ! J’ai dû rester allongée au chaud sous une couverture le temps de digérer tout ça… Autant dire que les galipettes sont tombées à l’eau ce soir-là ! Depuis ce jour, je fais très attention à manger léger si je veux poursuivre par une partie de jambes en l’air.

Le problème, c’est que le restau avec son amoureux-se, c’est quand même sympa ! Voici donc mes astuces pour allier restau et galipettes dans la même soirée :

  • Manger un ou deux fruits avant le restau : ça réduit ma faim et me permet de choisir plus facilement un plat léger que si je meurs de faim,
  • Manger végétalien (c’est-à-dire que des aliments d’origine végétale) : les graisses animales sont très lourdes à digérer, autant les éliminer du repas !
  • Prendre un plat unique : pas besoin d’un dessert plein de sucre,
  • Eviter les boissons gazeuses (pour limiter les gaz),
  • Limiter l’alcool (surtout que ça peut causer des problèmes d’érection aux garçons).
Attention ! Il ne s’agit pas de jeûner avant de faire l’amour ! Juste de manger à satiété, en évitant les abus. Un lecteur m’a fait remarquer que s’il ne mangeait pas suffisamment avant une soirée sensuelle, il avait tout simplement faim et ne pouvait pas se concentrer sur l’acte ! Je recommande simplement de manger en quantité suffisante en évitant les plats trop lourds à digérer quand même.
manger léger pour être en forme pour les galipettes après, photo de pommes à manger avant, de salade à manger pendant, et d'un couple qui s'embrasse et va bientôt faire l'amour
Au restau avec mon homme, je mange léger pour être en forme pour la suite de la soirée !

J’informe également mon partenaire que je mange léger car j’ai des idées derrière la tête pour la suite de la soirée…  il se demande alors à quoi je peux bien penser et ça apporte une touche coquine au tête à tête !

 

En résumé, trois habitudes toutes simples participent grandement à mon épanouissement sexuel : 10 minutes de sport par jour, des affirmations positives à chaque fois que je passe devant un miroir, et des repas légers avant mes parties de jambes en l’air. Je vous invite à mettre en pratique une de ces habitudes pendant 21 jours (temps pour une habitude de se mettre en place) et de notez en commentaire les changements que vous observez !

Avez-vous d’autres habitudes qui impactent positivement votre vie ? Partagez-les en commentaires !!

 

 


Crédits photographiques

 

Liker / Partager sur votre réseau social préféré :
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.