Comment j’ai compris que j’étais « gay » – Alba se livre

Découvrir son homosexualité et se l’avouer, ce n’est pas toujours chose facile. Difficile de s’y retrouver quand les modèles inculqués depuis l’enfance suivent une norme hétérosexuelle.

Alba se livre et nous raconte son cheminement personnel…

 

ouverture guillemets témoignage homosexuel

 Je m’appelle Alba, j’ai 21 ans et je suis gay.

Par « gay » je veux dire que je suis une femme attirée par les femmes. Je pourrai me qualifier de « lesbienne », mais le mot, en tant que tel, me repousse. C’est pourquoi je préfère employer le terme « gay » (ou, plus rarement, « homo »).

J’ai découvert que j’étais gay au lycée, vers la fin de mon année de seconde. À cette époque j’étais folle amoureuse de ma meilleure amie, Célia (cliché gay niveau 1’000), mais je ne le savais pas encore moi-même. C’est Margaux, mon autre meilleure amie, qui m’a ouvert les yeux à ce sujet. Elle m’a fait comprendre que ce n’était pas simplement de l’amitié, mais bel et bien de l’amour. 

Première révélation.

Moi, qui n’avais jamais vraiment connu de relation avant et qui avais en tête les stéréotypes que la société diffuse sur les couples et familles (hétéro avec des enfants), je n’avais jamais imaginé que l’amour entre deux personnes du même sexe puisse être possible.

Je me suis d’abord dit que ça ne pouvait pas m’arriver à moi, ce n’était PAS possible. Je ne pensais pas du tout que c’était mal, mais plutôt que c’était trop compliqué et étrange, voir anormal. Pourtant, grâce à Margaux, ça m’a sauté aux yeux et j’ai compris que c’était effectivement mon cas. J’étais vraiment amoureuse de ma meilleure amie…

À partir de là, j’ai commencé à penser à énormément de choses : mon cerveau était en ébullition quasi-constante. Mon futur était chamboulé, les schémas tout faits de famille hétéro tombaient à l’eau, la possibilité d’avoir des enfants diminuait, la naturelle tranquillité vis-à-vis du regard/du jugement des autres était également limitée… Sans parler du coming-out que je devrais faire auprès de ma famille et mes amis proches…

À côté de cela, je me suis également demandée si j’avais toujours été inconsciemment attirée par les femmes et si, d’une certaine façon, j’avais déjà été amoureuse sans vraiment le savoir.

Seconde révélation.

En me remémorant des souvenirs, j’ai constaté que j’ai toujours voulu impressionner les filles et avoir leur attention. Et, plus d’une fois j’ai été amoureuse. Pourtant, comme il s’agissait de filles, j’appelais ça de l’amitié.

Quoi qu’il en soit, ma meilleure amie dont j’étais amoureuse à l’époque était hétéro (pure et dure)… J’ai trouvé malgré tout  le courage de lui avouer mes sentiments. Célia l’a très bien accepté, mais elle ne les partageait pas. Dès lors, j’ai dû m’éloigner d’elle, à contrecœur, car sa présence me faisait trop souffrir. Je ne pouvais pas effacer mes sentiments pour elle du jour au lendemain pour continuer notre relation d’amitié comme si de rien n’était. La seule façon de passer à autre chose et de « l’oublier » était de rester loin d’elle. J’ai donc perdu ma meilleure amie dans l’histoire, sans avoir jamais pu partager avec elle tout l’amour qui me remplissait. Par la suite, j’ai d’ailleurs enchaîné quelques faux amours afin « d’évacuer » ce surplus d’amour qui m’habitait. Ainsi, je trouvais énormément de filles très belles et, sans même les connaître, je disais que j’en étais amoureuse.

Depuis, j’ai vécu une histoire longue avec une autre fille. Ça a duré 3 ans, mais c’est aujourd’hui terminé depuis quelques mois. Désormais célibataire, je vis, avant toutes choses, pour mon propre bonheur. Je ne pense pas être « à la recherche de l’amour ». J’ai compris qu’il ne fallait pas s’en préoccuper et qu’il arriverait un jour.

Et puis, après tout, l’amour ne se commande pas…fermeture guillemets témoignage homosexuel

 

 

 

Je remercie Alba qui a joué le jeu en racontant sincèrement la découverte de son homosexualité. J’aime sa transparence et son courage !

Note de la rédaction (NDLR) : Les noms employés sont des pseudonymes pour protéger l’anonymat de la personne qui s’est confiée (voir ici pour les politiques juridiques du site).

 

Et vous ? Êtes-vous également homo-sexuel-le ? Comment s’est passé la découverte de votre sexualité ? Avez-vous des doutes au sujet de votre sexualité ?

Laissez-moi votre témoignage en m’écrivant ici ou commentez directement cet article (plus bas). Merci !

Si vous hésitez à vous confier, rendez-vous sur cette page.

 

❤ Love ❤

Morgane Z. la curieuse de sexe.

Liker / Partager sur votre réseau social préféré :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.