Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions et me rapprocher de mon moi idéal

Ma méthode coup de poing pour appliquer mes bonnes résolutions

Nous sommes au mois de Janvier, le mois de toutes les bonnes résolutions !

Vous est-il déjà arrivé de prendre des bonnes résolutions ?

– Oui évidemment !

Et avez-vous toujours réussi à les tenir ?

Si comme pour la plupart des gens sous la couette, la réponse est “non”, continuez à lire.

« Les résolutions sont comme les anguilles, on les prend aisément. Le diable est de les tenir. »

Alexandre Dumas fils

Je vous dévoile ici mon astuce pour transformer vos bonnes résolutions en véritable moteur d’évolution personnelle et enfin les appliquer sur le long terme.

En réalité, je ne vais pas vous parler seulement d’UNE astuce pour tenir vos bonnes résolutions, mais plutôt d’une COMBINAISON d’astuces. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut multiplier les moyens ! (En tous cas c’est ce qui fonctionne pour moi).

Cet article participe à l’évènement interblogueur “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et mon article préféré est celui décrivant la technique de Steve Pavlina pour se fixer des objectifs stimulants en utilisant son énergie sexuelle.

 

1 – AVANT de commencer quoi que ce soit :

Faîtes votre bilan

Selon moi, l’étape cruciale (souvent oubliée) pour tenir une bonne résolution est de commencer par vous rappeler l’essence même des bonnes résolutions. Selon moi, elles ont pour but de vous rapprocher de votre « moi idéal ». Votre « moi idéal » ? C’est la meilleure version de vous-mêmes. C’est l’idéal vers lequel vous souhaitez tendre.

Avant d’envisager quelque bonne résolution que ce soit, je vous propose de vous poser une ou deux heures afin de dresser un petit bilan sur vous-même. Prenez une grande feuille et un stylo… C’est bon ?

  • Maintenant, notez dans une première colonne les 12 domaines de vie (un domaine par ligne) : santé physique, santé mentale, famille, éducation, interactions sociales, relations amicales, relations intimes et sexualité, créativité, activité professionnelle, argent, spiritualité et mission de vie.
  • Puis notez dans une deuxième colonne comment vous voyez votre « moi idéal » pour chaque domaine de vie. Je vous recommande d’employer la formulation “JE” avec une affirmation positive (pour vous sentir vraiment impliqué-e).
  • Enfin, notez dans une troisième colonne là où vous vous situez actuellement par rapport à cet idéal.

Voici un exemple de ce tableau récap pour le domaine de vie « Santé physique » :Mon bilan perso pour chaque domaine de vie, à quelle distance je suis de mon moi idéal

Vous pouvez télécharger gratuitement le PDF du tableau complet ici, j’ai noté quelques pistes pour chaque domaine de vie, à adapter à votre situation personnelle :Cliquez ici pour obtenir votre PDF récap pour établir votre bilan personnel

Listez vos idées globales d’améliorations

C’est bon vous avez fait votre bilan perso ? Vous pouvez maintenant rajouter une quatrième colonne et noter dedans ce que vous pourriez entreprendre pour réduire l’écart entre votre « moi actuel » et votre « moi idéal ». Je vous propose de noter d’abord des grandes idées. Ces idées seront la base de vos bonnes résolutions !

Il existe plusieurs types de bonnes résolutions. Elles peuvent être :

  • Un état d’esprit que vous voulez acquérir. Exemple : lâcher prise à 100% sous la couette. Ou que vous souhaitez perdre. Exemple : juger sa propre vie sexuelle (inexistante ou trop dévergondée selon vos critères) et celle des autres.
  • Une habitude de vie que vous souhaitez prendre. Exemple : faire du sport tous les jours. Ou que vous souhaitez perdre. Exemple : arrêter de fumer.
  • Un projet que vous souhaitez réaliser. Exemple : vivre votre fantasme sexuel n°1 (faire un plan à 3 avec deux hommes bi… OK je sais pas si c’est votre fantasme mais c’est le mien en tous cas !  )

Voici l’exemple pour le domaine de vie « Santé physique » avec des bonnes résolutions du type ‘habitudes de vie à prendre ou perdre’ :Tableau de bonnes résolutions pour être en forme

 

2 – Après le bilan, le choix des bonnes résolutions !

Si vous avez bien suivi jusque-là, vous vous retrouvez avec un tableau de 12 lignes minimum, et si malheureusement votre « moi actuel » est loin de votre « moi idéal » … votre tableau est rempli d’idées diverses et variées pour vous améliorer (rééquilibrer votre alimentation, mieux gérer votre argent, prendre confiance en vous, être ponctuel-le, organiser un voyage humaniste, méditer tous les jours, …) !

Votre mission ! Si vous l’acceptez… est maintenant de choisir DEUX ou TROIS résolutions maximum. Comme moi, vous aimeriez probablement être musclé-e comme une fitgirl, souple comme une yogini, sage comme un moine bouddhiste, super confiant-e en vous, connaître la psychologie et la sexualité comme une encyclopédie… Mais vous ne pouvez matériellement pas pratiquer une heure de sport (fitgirl), puis une heure de yoga (yogini), et une autre heure de méditation (moine bouddhiste) tous les matins, continuer par une heure d’exercices pour développer votre confiance en vous le midi, et terminer vos journées par des expérimentations sexuelles puis la lecture de l’Encyclopédie des sciences psychologiques et sexologiques … Les jours ne sont tout simplement pas assez long !

Il est possible de devenir très bon-ne dans un voire deux domaines, mais pas plus. La preuve, les stars et les champions sont connu-e-s pour leur excellence dans un domaine unique (l’art lyrique pour Maria Callas, le sprint pour Usain Bolt, l’astrophysique pour Stephen Hawking, …). Auriez-vous la prétention d’être meilleur-e que les meilleur-e-s ? Ce ne me semble pas être une bonne stratégie.

Mais comment choisir ? Vaut-il mieux être musclé-e ou souple ? Confiant-e ou cultivé-e ?

Commencez par éliminer les bonnes résolutions potentiellement nuisibles

S’ils sont réalisés à un moment inopportun de votre vie, certains projets (même s’ils sont importants pour votre réalisation personnelle) peuvent avoir des conséquences désastreuses.

Imaginons le cas suivant : pour vous épanouir sous la couette, il est important pour vous de réaliser vos fantasmes sexuels. Vous en avez déjà réalisé quelques-uns, mais toujours pas le triolisme, qui est pourtant votre fantasme n°1.

Bilan personnel sur la réalisation de votre sexualité

Or, votre « moi idéal » va au bout de ses idées : il réalise ses fantasmes. Cela lui permet de mieux se connaître, et de trouver une source d’accomplissement personnel. Réaliser votre fantasme sexuel n°1 (triolisme avec deux personnes bi qui ont des relations entre eux et avec vous) semble alors incontournable pour rejoindre votre idéal.

MAIS ! Vous êtes en couple, et Chéri-e est hétérosexuel-le (c’est ma situation 🙂 ). Il s’avère alors impossible de réaliser votre fantasme avec Chéri-e : n’étant pas bi, il-elle n’apprécierait pas des relations sexuelles avec quelqu’un du même sexe. Et il est hors de questions de le-la forcer !! Ainsi, votre fantasme se fera forcément avec d’autres personnes que Chéri-e. Deux possibilités s’offrent à vous :

  1. Vous êtes un couple non-exclusif => Pas de problème pour réaliser votre fantasme (à priori). Il ne vous reste qu’à trouver les bonnes personnes (ce qui peut s’avérer plus difficile que vous ne le croyiez !) et organiser votre partie de galipettes.
  2. Vous formez un couple exclusif => Cela risque d’être compliqué. Avez-vous déjà parlé de votre fantasme avec la technique du sandwich ? Chéri-e semblait plutôt réceptif-ve ou pas du tout ?

Dans ce cas de figure, je vous conseille de bien peser le pour et le contre avant de passer à l’action : la réalisation d’un fantasme vaut-elle vraiment la prise de risque encourue pour l’équilibre de votre couple ? Voici un petit tableau d’aide à la décision pour le cas du fantasme à 3 :Outil d'aide à la décision pour choisir ou non de réaliser votre fantasme de coucher avec deux hommes bi

 

C’est bon vous avez écarté les résolutions potentiellement nuisibles à votre équilibre ? Voyons maintenant comment faire un choix entre celles qui restent…

Faîtes le meilleur choix grâce à la matrice de compatibilité

Je vous propose de vous appuyer sur un outil utilisé en entreprise : la matrice d’aide à la décision.

1 – Listez les critères qui vont vous permettre d’évaluer les résolutions les plus appropriées à votre situation personnelle :

  • Urgence : Selon votre situation, certaines résolutions sont à prendre en urgence pour votre bien-être. Exemple : Si vos analyses sanguines ont démontré un risque sévère de diabète de type 2 et que votre propre père souffre depuis 40 ans de ce diabète, vous êtes dans l’urgence extrême d’adapter votre alimentation (supprimer le sucre) pour éviter de déclencher cette maladie. Pour vous, cette résolution prendra le dessus sur celle de pratiquer la méditation.
  • Importance : Evaluez l’importance de vous améliorer dans un domaine plutôt qu’un autre, de réaliser un projet plutôt qu’un autre. Exemple : Si vous êtes à un tournant de votre vie, cela peut être le moment idéal pour faire le voyage en Inde dont vous rêvez depuis si longtemps. A l’inverse, si vous venez tout  juste de signer un CDI ou d’avoir un enfant, le voyage sera pour plus tard !
  • Coût : Estimez vos possibilités financières avant de partir tête baissée dans un projet coûteux. Exemple : si vous avez du mal à joindre les deux bouts (sans jeu de mots hahaha), ne vous plongez pas dans une situation financière trop difficile en vous inscrivant à une salle de sport à 50€ le mois. Choisissez plutôt d’acheter un tapis de gym et de faire un peu de gym chez vous, derrière des tutos YouTube.
  • Facilité de mise en oeuvre : Soyez réalistes, selon votre situation, certaines résolutions sont tout simplement infaisables à l’heure actuelle et devront attendre l’année prochaine. Exemple : Si vous avez des enfants en bas âge, il n’est tout simplement pas réaliste de se fixer une heure de sport tous les matins au réveil. Le matin pour vous, c’est plutôt la course pour préparer les affaires du petit puis l’emmener à la crèche. Par contre il est envisageable de prévoir de partir 10 minutes plus tôt à la crèche pour arriver 10 minutes plus tôt sur le parking du boulot, et pratiquer 10 minutes de respiration méditative dans votre voiture.

2 – Tracez un tableau croisant les résolutions et les critères de choix (une colonne par résolution et une ligne par critère de choix).

3 – Remplissez les cases avec :

  • « + » si la résolution est compatible avec le critère de choix ;
  • « – » si la résolution est incompatible avec le critère de choix ;
  • « = » si la résolution est indépendante du critère de choix.

4 – Ne retenez que les résolutions ayant le maximum de signes « + ».

Voici pour exemple ma propre matrice de compatibilité pour quelques-unes de mes bonnes résolutions :Matrice de compatibilité pour évaluer ses bonnes résolutions selon des critères

Dans mon cas, régler mon problème de Candida et développer des services payants sur mon blog sont mes résolutions les plus importantes à l’heure actuelle. Je concentrerai donc mon énergie sur ces deux-là, avec la mise en place d’une routine sportive qui m’est très facile à mettre en oeuvre.

 

3 – Planification

Le secret ultime pour appliquer une bonne résolution est de planifier sa mise en oeuvre de façon très précise. Encore une fois, cette étape nécessite d’être réaliste et d’évaluer correctement vos capacités personnelles.

Découpez vos grandes résolutions en petites résolutions intermédiaires

Je vous propose de découper chacune des 2-3 résolutions choisies en une série d’actions concrètes. Ces actions doivent être quantifiées très précisément en temps.

Pour maintenir vos nouvelles habitudes de vie sur le long terme, choisissez une routine quotidienne. Toujours la même ! Dans mon cas, je prévois ma routine sportive (faisable et facile : seulement 10 min de gym) tous les jours à la même heure. Ainsi les jours où je ne suis pas motivée, l’habitude prend le dessus et je fais mon sport car j’y suis conditionnée.

Voici le découpage pour mes propres résolutions pour vous donner un exemple concret :

Découpages de mes trois principales résolutions en petites résolutions intermédiaires

 

Planifiez sur l’année à venir

Ça y est, vous avez le détail de chacune de vos bonnes résolutions ?

Alors maintenant, planifiez !

Dans la même logique qu’expliqué précédemment, il n’est pas possible de mettre en oeuvre toutes vos bonnes résolutions dès le mois de Janvier, sous peine de burn-out ! Mettez en place DEUX nouvelles habitudes de vie le premier mois, puis rajoutez-en UNE chaque mois suivant (en continuant les premières), ou n’en rajoutez pas (votre objectif sera alors de maintenir vos habitudes acquises les mois précédents). S’il s’agit d’un projet, il ne sera réalisé que sur un mois, et ne s’ajoutera pas aux mois suivants.

Je vous propose d’utiliser un diagramme en marches d’escalier. Une marche représente un mois de l’année. Les barres colorées correspondent aux actions concrètes à réaliser pour atteindre l’objectif de la bonne résolution. Tant que la barre est présente sous un mois donné, il faut maintenir l’application de la bonne résolution. Clair, ludique et motivant ! Voici mon propre diagramme pour vous donner un exemple concret :Planification annuelle d'application de mes bonnes résolutions : les bonnes résolutions se cumulent chaque mois

 

4 – Traquer la mise en oeuvre de vos résolutions

Ça y est, vous avez planifié précisément vos bonnes résolutions sur l’année à venir ?

Bravo, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action !! Au mois de Janvier, vous aurez l’excitation des débuts… mais dès le mois de Février, vous n’êtes pas à l’abri du blues hivernal, avec le risque de jeter en l’air toutes vos bonnes résolutions ! Pour éviter cela et vous rapprocher coûte que coûte de votre « moi idéal » afin de vous épanouir et trouver le bonheur (rien que ça^^), voici quelques outils. Ces outils vont vous permettre de traquer la bonne réalisation de votre planification. Dès le premier jour de démotivation, un système vous rappellera vos engagements ! Choisissez le système qui vous convient le mieux parmi les suivants (ou combinez-les pour encore plus de résultats) :

Utilisez la technologie

Mettez en place une alarme sur votre téléphone. Si vous prévoyez de faire du sport tous les matins à 6h50, mettez une alarme à 6h45 avec le texte  « c’est l’heure de sculpter ton corps de Déesse ! (ou de Dieu) » pour vous rappeler positivement d’appliquer votre bonne résolution (un peu comme les filles qui ont une alarme pour penser à prendre leur pilule contraceptive).

Tenez un journal de bonnes résolutions

Prenez quelques notes sur votre journée chaque soir. Cela permet de mettre à plat vos idées, et c’est un moyen idéal pour noter l’avancement de vos résolutions. J’utilise personnellement l’application Daylio sur mon téléphone (sorte de journal intime axé spécialement sur les habitudes) pour noter ce que je fais dans la journée. L’appli sonne une fois le matin et une fois le soir pour me rappeler de noter mes activités. A ce moment-là, je me rappelle de mes bonnes résolutions pas encore réalisées ce jour (et je les fais).

Motivez-vous avec des amis de bonne résolution

Il existe probablement dans votre entourage des personnes qui ont certaines bonnes résolutions similaires aux vôtres (par exemple, vous connaissez très certainement au moins 3 autres personnes qui souhaitent perdre du poids, arrêter de fumer, …). Associez-vous à ces personnes pour vous soutenir mutuellement dans votre démarche ! Si vous n’avez aucun ami-e ayant des objectifs communs, n’hésitez pas à utiliser Internet pour en rencontrer. Moi-même, j’ai rencontré des « amis de blog » sur Internet. Ce sont des blogueurs qui ont, comme moi, l’objectif de vivre un jour de leur activité de blogging. On se fait une session Skype par semaine pour se dire où on en est dans nos projets respectifs, on partage nos déboires et nos réussites. Cela me permet de me sentir entourée de personnes qui comprennent mes motivations. On peut se conseiller et s’entraider, et ça aide vraiment à tenir le cap !

 

You can get it if you really want, but you must try !

 

Une autre méthode consiste à prendre des engagements publics. Annoncer à votre entourage votre engagement à perdre 10 Kgs dans l’année vous motiverait à suivre votre régime, pour honorer votre parole. Cette méthode est contre-productive pour moi : dès que je prends un engagement public, la peur de l’échec me paralyse et je n’arrive plus à rien faire. Donc je ne défends pas cet outil.

 

5 – Célébration

D’ici quelques mois, lorsque vous avez tenu une bonne résolution au moins 3 mois, célébrez votre réussite !! Voici plusieurs idées de célébration :

  • Invitez vos ami-e-s au restaurant pour les remercier de leur présence et pour partager très fièrement votre réussite (il n’y a pas de mal à afficher son bonheur de temps en temps) ;
  • Offrez-vous un shooting photo suite à votre perte de poids ;
  • Partez en vacances après avoir gagné de l’argent grâce à la réalisation de votre projet professionnel ;
  • Envoyez une photo de vous en mode bombasse sur la plage à votre ex qui vous a larguée car il vous trouvait trop grosse ;
  • Offrez un cadeau à votre ami-e de bonne résolution ;
  • Célébrez votre nouveau lâcher-prise sous la couette en criant de plaisir pendant une partie de galipettes au club libertin ;

 

Le mot de la fin

Vous pensez que faire un bilan sur soi dans les 12 domaines de vie, et réfléchir à sa mission de vie et à son « moi idéal » est complètement farfelu et illuminé pour réussir à tenir de simples bonnes résolutions ?

Si c’est le cas, je vous demande d’appliquer mes conseils à la lettre, sans croire une seconde ce que je raconte. Remplissez votre tableau de bilan perso, faîtes un choix constructif de vos bonnes résolutions, puis planifiez-les très précisément. Enfin, aidez-vous de tous les moyens possibles pour suivre la bonne réalisation de vos résolutions (applications, journal intime, ami-e de résolution, …). Puis célébrez votre réussite (perte de poids, lâcher prise sous la couette, indépendance sexuelle, …) ! La mise en pratique vaut 1000 fois la croyance de fonctionnement de l’outil.

Cela peut sembler fastidieux, mais quand on sait que 80% des bonnes résolutions échouent… Il devient clair qu’une stratégie coup de poing est nécessaire !

Je vous souhaite une excellente année à tous et à toutes et surtout une bonne réalisation de toutes vos bonnes résolutions ! Bonus : 33 idées de bonnes résolutions sexy pour une année pleine de plaisirs…

 

Dîtes-moi dans les commentaires quelles bonnes résolutions vous comptez mener à bien cette année et comment vous les planifiez !

 

❤ Love ❤

Morgane Z.

« Bien sous la couette, bien dans la vie »

 

Je remercie Olivier Roland pour avoir proposé l’événement interblogueurs auquel participe cet article. Le thème “appliquer ses bonnes résolutions” m’a fortement inspirée !

 


Crédits photographiques

Dessins, tableaux, diagrammes : Morgane Ziaf (moi 🙂 tout est fait maison dans cet article !)

Liker / Partager sur votre réseau social préféré :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.