Illustration de l'article "Quand être gay relève de la survie, confidences en Haïti", homme noir qui est dans l'ombre, visage Africain, phrase "«  À 17 ans, j'ai vu des manifestations HOMOPHOBES et j'ai compris qu'il fallait TAIRE MES PULSIONS !! JE SUIS OBLIGÉ DE ME CACHER car en affichant son homosexualité ON RISQUE LA MORT, LE REJET, DES INJURES, la haine de tous et même de vos proches !! », homophobie, journée internationale contre l'homophobie, oppression des homosexuels, témoignage

Gay, il risque de tout perdre, confidences en Haïti – Défi blogueuse : témoignage 15/21

Témoignage d’un Haïtien gay (témoignage numéro 15/21) : Comme expliqué dans mon article vous l’annonçant, je recueille la parole de 21 abonné-e-s et les publie sur mon blog depuis le 16 Février 2018. Initialement, le défi était de les publier sur une période de 21 jours… Hum hum !! M’étant engagée sur plusieurs projets en même temps, respecter ce délai n’a pas été possible ! Je vais quand même publier 21 témoignages, mais en plus de temps 🙂 Avec ces témoignages, j’espère permettre à chacun d’avoir une vision de la sexualité plus proche de la réalité que les stéréotypes qu’on nous sert dans les films et les médias mainstream. Apprenons les uns des autres dans le monde idéal des bisounours et des licornes ! 

Aujourd’hui c’est le 17 mai, journée internationale contre l’homophobie. J’ai choisi d’honorer ce jour en publiant le témoignage de personnes LGBT pour montrer leur quotidien parfois difficile. J’ai lancé l’appel à témoignages suivant sur mes réseaux sociaux auquel trois personnes ont répondu :

Après le témoignage d’Isa, puis celui de Lyria, place à Charles. C’est un jeune gay de 22 ans qui peine à vivre sa sexualité sereinement… En effet, dans son pays (île d’Haïti), les homosexuels subissent de fortes répressions. Voici notre échange :

Bonsoir, j’ai vu votre publication concernant le témoignage. Je vis dans les Antilles, plus précisément en Haïti… là où ce sujet est un vrai tabou et qu’il faut se cacher !! Je ne sais pas si je conviens aux types de gays que vous voulez interroger !!

Salut !
Oui ton témoignage peut être intéressant, merci 🙂
Du coup tu pourrais juste décrire rapidement ton enfance et comment tu as compris que tu étais gay et ensuite raconter ton quotidien à Haïti, tu dois te cacher ? Comment tu fais pour rencontrer d’autres gay ? Que se passe t’il si tu es vu avec un autre homme ?

Merci ❤

D’accord !! J’ai 22 ans, je suis né à Port-de-paix en Haïti dans une famille à la fois vodoue et catholique.

Pour infos, Haïti est un Etat situé à 87 Kms de Cuba et frontalier de la République dominicaine.  Son territoire est constitué de la partie occidentale de l’île d’Haïti, à laquelle s’ajoutent  d’autres îles et archipels. Ce pays a été successivement été occupé/colonisé par les Espagnols, Français, et Américains. Des populations Africaines y ont été déplacées pendant la traite des esclaves noirs. Haïti abrite donc des populations d’origine diverses : descendants d’indiens (premiers habitants), de colons Espagnols, Français et Américains, d’Africains, et les créoles. Ainsi, les Haïtiens parlent le créole (langue maternelle) et le Français (langue administrative du pays). Les épidémies (choléra) et catastrophes naturelles (séisme, ouragan) qui ont sévi sur cette île ainsi que l’instabilité gouvernementale ont contribué à sa pauvreté (Source : Wikipedia).

D’accord, le vodou c’est quoi exactement ? C’est une religion d’origine Africaine, non ?

Oui, mais il y a des variations. C’est une religion ancestrale ayant subi des transformations chrétiennes comme le christianisme est la religion du colon. Par exemple, notre vodou a subi beaucoup de transformations en s’implantant dans les Antilles avec l’arrivée des esclaves noirs. Il ne faut pas oublier qu’il y avait déjà des Indiens sur place avec leur propre religion aussi.

Merci pour tes explications ! D’après mes petites recherches (merci Wikipedia), le vodou croit que le corps et l’esprit sont liés, il existe un Panthéon de Dieux et la pratique de certains rites à mi-chemin entre culture et religion.

C’est ça oui 🙂

Cool ! Maintenant revenons au sujet principal du témoignage si tu es d’accord. Tu disais être gay ?

J’ai senti depuis tout petit mon attirance pour les garçons !! Mais il y avait plein de discours moralisateurs de part et d’autre… Si je ne pratiquais pas l’introspection, et n’étudiais pas la philosophie, je serais en dépression constante :

  • Les loas (adeptes du vodou) disent que ce sont les esprits ou divinités du vodou qui pervertissent et détournent du vrai chemin les homosexuels ;
  • Pour les catholiques, c’est une abomination, c’est le pire des péchés…
  • En 2013, des milliers de protestants ont manifesté pour dire que ce sont les homosexuels qui ont causé les catastrophes naturelles qui ont tué plus de 300 000 personnes (tremblement de terre de 2010 par exemple).

Ainsi j’ai grandi en sachant que peu importe le mal que l’on puisse faire à un homo, il le méritait par le simple fait qu’il l’était !!!

Aïe ça doit pas être facile tous les jours alors…

A lire aussi : Conversations avec un pervers narcissique

 

Malgré cela, le désir demeure et j’étais tout le temps déprimé, n’ayant personne à qui parler !! À 17 ans, j’ai vu des manifestations homophobes et j’ai compris qu’il fallait taire mes pulsions !! Des homos ont été frappés et même tués, mais les médias n’en parlent pas !! Même les policiers se moquent des gays quand ils se font agressés !!

Carrément ? Des homos se font tuer chez toi ?

Vous pouvez effectuer des recherches. Vous trouverez quelques faits relatés par “Le nouvelliste” qui est le quotidien Haïtien.

NDLR. : Cet article de blog Homophobe, depuis quand l’es-tu Haïti ? parle de la situation.

Comment tu fais du coup ?

Pour l’instant je suis obligé de me cacher car en affichant son homosexualité on risque la mort, le rejet, des injures, la haine de tous et même de vos proches !! Je sais de quoi je parle : j’ai parlé de mon homosexualité à mes amis et certains m’ont souhaité la mortet m’ont écarté… mais heureusement ils ne le disent à personne !!!!

Je vois… et pour rencontrer d’autres gays, comment fais-tu ?

Pour se voir, les homos sont obligés de se cacher. les premières rencontres sont risquées car on a peur que ce ne soit pas un coup monté !!! Si c’est en public on fait tout pour ne pas attirer l’attention et éveiller des soupçons !!

Mais la bonne nouvelle c’est qu’aujourd’hui on parle de nous !! Quoi qu’on fasse, désormais on existe et je reste confiant en l’avenir malgré tout !! Et après avoir obtenu mon diplôme en droit je vais me battre pour cette cause It will get better!!

Tu as raison de rester optimiste ! Je savais que c’était pas facile dans certains pays mais je n’avais jamais mesuré réellement l’ampleur de la chose… Merci pour ton partage ! Tu peux me dire le pseudo que tu souhaites pour ton témoignage s’il te plait ?

Charles.

Merci. Je te souhaite plein de courage alors, keep your positive vibes ! On ne devrait pas être inquiété-e pour sa sexualité, du moment qu’on ne fait de mal à personne… On devrait pouvoir faire ce qu’on veut avec son sexe ! Qu’est-ce que ça peut bien faire aux autres ce qu’on fait dans son intimité ? Je rêve d’un monde plus ouvert d’esprit et plus tolérant… 

Je remercie Charles pour la confiance qu’il m’accorde en acceptant de témoigner sur le blog.  Merci !

Et vous ? Avez-vous un témoignage intime sur votre sexualité à nous livrer ?

Laissez-moi votre témoignage en m’écrivant ici ou commentez directement cet article (plus bas). Merci ! Si vous hésitez à vous confier, rendez-vous sur cette page.

 

Note de la rédaction (NDLR) : Charles est un pseudonyme afin de respecter l’anonymat du témoignant (voir ici les politiques juridiques du site).

Crédit photographique : Nicola Fioravanti (compte Unsplash / Instagram @hacklabo / site web)
NB : la photo est une illustration et non une photo de la personne témoignant.
Liker / Partager sur votre réseau social préféré :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.