LA FEMME EST VÉNÉRÉE DANS LE MILIEU DU FÉTICHISME DES PIEDS, jambes de femme en bas résille et talons aiguilles, escarpins

[TÉMOIGNAGE#29] Feet-girl, les hommes fétichistes la vénèrentTemps de lecture : 10 min

FEET-GIRL : Anne a 33 ans, elle est mariée et a des enfants. Jusque là, une vie plutôt banale… sauf quand on connaît sa pratique secrète hors normes ! Cette mère de famille m’a livré sa passion sexuelle pour ses propres pieds…

 

Tout démarre d’un compte Instagram

Je me suis rendue compte très tard que j’aimais le fétichisme des pieds. J’ai commencé a “découvrir” réellement ce monde via Instagram. J’ai toujours kiffé mes pieds (pas ceux des autres, juste les miens). J’ai des tatouages dessus, j’en prends soin en les hydratant tous les jours, je porte des bijoux de pieds… J’ai commencé à prendre mes pieds en photo et à les partager sur Instagram. Tout d’abord en partageant ma passion pour les chaussures, parce que je trouve ça joli et que je suis une grande fan des talons vertigineux. Puis au fur et à mesure je les ai « mis à nus ».

fétichiste des pieds, pieds dans le sable, vernis à ongles, chevillère
Source : Marianna (Pexels)

Quand j’ai commencé ce compte Instagram, je n’en ai pas parlé à mon partenaire parce que j’avais peur d’être “étrange”. Et j’ai fait une rencontre (secrète) qui m’a confortée dans l’idée que j’aimais vraiment ça.

Tu as rencontré un de tes abonnés Insta ?

Oui, j’appréhendais de sauter le pas mais ça a presque été une révélation.

Notre « relation » s’est limitée à une « rencontre pieds ». J’avoue que je n’ai gardé en mémoire que les grandes lignes et surtout la sensation d’une bouche sur cette partie de mon corps comme le sentiment de pouvoir que l’on a quand on domine parfois.

Lors de cette rencontre, il y avait de l’appréhension… Savoir si j’aimais vraiment ça ou si ce n’était que mon esprit qui me jouait des tours, l’appréhension de savoir aussi si je serais à la hauteur (en tant que domina). Mais comme toutes les premières fois, ce n’est pas vraiment la meilleure des fois, trop de facteurs de stress etc. entrent en jeu, on analyse beaucoup (enfin moi lol).

Tu aimes seulement tes propres pieds ? Jamais ceux des autres ?

Je peux trouver certains pieds jolis oui mais ce sont vraiment les miens que j’aime et qui me donnent du plaisir. Par exemple je ne fantasme pas sur l’idée de regarder un homme en lécher d’autres, seulement les miens. Ou encore je n’ai pas d’envies d’en lécher d’autres moi-même.

 

Ce qui l’excite : Dominer avec ses pieds (ou pas)

Avec tes pieds, tu as le pouvoir de contrôler et dominer un homme soumis, c’est ça ?

fétichiste des pieds, femme domine un homme avec ses talons
Source : Pixabay (Pexels)

Oui, il y a vraiment une notion de « pouvoir ». D’ailleurs, une grande majorité de fétichistes sont également soumis. La femme est vraiment vénérée dans ce fétichisme. Ça passe par la façon de s’adresser à elle, par des cadeaux etc. Cela peut paraître étrange pour certains, mais beaucoup d’hommes prennent plaisir a être humiliés etc, à devoir nettoyer des chaussures entre autres…

J’ai eu plusieurs soumis, mais en dehors de ma première rencontre c’est souvent resté virtuel. Dans ces cas là, c’était beaucoup mon côté domina qui entrait en jeu, mes “soumis” auraient fait n’importe quoi pour avoir le privilège de recevoir quelque chose de ma part, un peu d’attention, une photo de mes pieds, etc. Cela passait également par des jeux, comme les tourmenter un peu… ou beaucoup. Par exemple, un de mes soumis était totalement accro à mes escarpins, du coup je lui envoyais des photos à n’importe quel moment, sachant l’effet que cela aurait dans son pantalon, mais avec l’interdiction formelle de se toucher… Et parfois j’abusais tellement qu’il devait clairement changer de boxer…

Donc ton plaisir fétichiste est lié à ton plaisir dominateur ?

Cette sexualité m’apporte deux types de plaisirs :

  • Le feet-plaisir : j’adore qu’on s’occupe de mes pieds, ça m’excite vraiment. La preuve, j’ai rencontré quelqu’un qui n’était pas du tout soumis et je prends énormément de plaisir uniquement dans le fait que lui s’occupe de cette partie de mon corps ;
  • Le plaisir dominateur : c’est le plaisir qu’on peut prendre en se sentant vénérée et « puissante ».

Peux-tu me décrire une soirée érotique en mode fétichisme des pieds ?

Oh ça peut paraître très banal, si ce n’est qu’au lieu de caresses sur des parties beaucoup plus érogènes pour d’autres, ce sont des caresses sur mes pieds qui font la différence.

fétichiste des pieds, caresse
Source : Buenosia Carol (Pexels)

Ça commence par des caresses sous les plantes des pieds, parfois des massages, et puis comme toute autre partie du corps quand on veut se rapprocher, la bouche s’en mêle, la sienne, la mienne, les nôtres ensemble pourquoi pas. Il faut une certaine dose de souplesse d’ailleurs ^^

Comme pour tout rapport, c’est un échange, le plaisir de chacun… celui que prend l’autre à avoir mes pieds sous ses lèvres et le plaisir que me procure le fait de le regarder faire et de le sentir. Et ça me fait mouiller autant que ça le fait bander. (Rien que d’y penser ça pourrait devenir problématique dans ma culotte lol)

Il y a énormément d’autres pratiques, comme le footjob (branler avec ses pieds) etc. et il est sûr qu’une belle bite entre ses orteils n’est pas déplaisant non plus mais ce n’est pas ce que je préfère. Moi, ce que j’aime vraiment c’est regarder le visage de l’homme disparaître derrière mes pieds, sentir sa langue les caresser etc. Je trouve ça hyper sexy ^^

 

 

Elle pratique sa passion hors mariage

Cela fait 15 ans que je suis avec mon conjoint et lui ce n’est pas du tout son truc.

Un jour il a appris que j’avais une feet-aventure en cachette.

Aïe… Comment ça s’est passé ?

Il a essayé de comprendre mon univers. Il a même essayé à de nombreuses reprises de s’investir de ce côté-là, à s’occuper davantage de mes pieds, à leur prêter plus d’attention etc. Il avait vraiment peur de me perdre quand je lui ai dit que je trouverais normal qu’il me quitte.  Mais il ne l’a pas fait et m’a laissée libre de “voir” des gens uniquement pour ça. Au total j’ai eu une dizaine de feet-relations.

fétichiste des pieds, talons hauts, collants résille
Source : Rodolfo Clix (Pexels)

Mon mari avait même participé avec moi à certains jeux virtuels que je pouvais avoir avec des soumis. Mais plus le temps passait et moins je me sentais à l’aise de le faire avec lui. Parce que  je savais qu’il ne faisait tout ça que pour moi, et qu’au fond il n’y prenait pas réellement de plaisir.

A l’heure actuelle, tu as des feet-amants ?

Je suis toujours avec mon conjoint. Et malgré son ouverture d’esprit sur le sujet, il m’est devenu difficile d’essayer de partager ça avec lui. Je continue donc à voir quelqu’un (en cachette, oui c’est mal je sais) avec qui je puisse partager ça. Parce que vraiment, se faire lécher les pieds par quelqu’un qui aime ça n’a absolument rien a voir avec quelqu’un qui le fait uniquement pour te faire plaisir. Mon mari serait sûrement d’accord car il m’aime énormément, mais il vivait très très mal chacune de mes rencontres, du coup j’ai préféré arrêter de lui dire quand je voyais mon feet-amant. Je vois toujours la même personne. J’ai comme trouvé un « équilibre ».

 

 

Vous connaissez la “feet-prostitution” ?

Dans ce milieu, il y a énormément de feet-girls, qui en fait n’aiment pas réellement ça mais ne le font que pour l’argent. Il y a un énorme business qui gravite autour du fétichisme des pieds et même si au départ tu te dis que tu n’en profiteras pas, il y a un moment où ça arrive forcément.

Tu as reçu de l’argent pour soumettre des hommes avec tes pieds ?

Une feet girl peut revendre ses chaussettes, collants, chaussures, des dizaines d’euros, voire beaucoup plus, sans parler des photos C’est pour ça que beaucoup ne font pas ça parce qu’elles sont fétichistes (elles n’ont même jamais eu un homme sous leurs pieds) mais uniquement parce que ça peut rapporter beaucoup et très vite si on sait comment s’y prendre.

fétichiste des pieds, collants sexy
Source : Dids (Pexels)

Pour un fétichiste, les pieds peuvent être beaucoup plus importants qu’une paire de seins, de fesses, etc. Les exposer en photo, c’est comme une pussy pic pour eux, c’est très imtime et personnel. Et ils sont prêts à payer pour ces photos « classées X ».

Mais je ne me suis pour autant jamais considérée comme une « prosti-pieds ». J’ai effectivement reçu de l’argent mais surtout énormément de cadeaux, parce que beaucoup de « soumis » ont besoin de te vénérer, de te couvrir de présents, mais il y a aussi tous ceux que ça excite de savoir que c’est une paire de chaussures qu’ils t’ont offert qui se trouve à tes pieds.

 

Énormément d’hommes sont fétichistes et le cachent à leur femme ou à leur entourage. Il suffit d’aller dans un bar avec une paire d’escarpins, de jouer avec ses pieds plus ou moins discrètement et tu peux facilement repérer plusieurs personnes qui ne regardent plus ce qui se passe autour. C’est une vraie arme !

fétichiste des pieds, talons roses
Source : Leah Kelley (Pexels)

Et les goûts de chacun sont comme tout ce qui concerne le sexe, il y a un très large choix de choses que les hommes aiment (ça part de la propreté au côté très sale des pieds, de leur douceur, aux oignons que tu peux avoir sur les côtés, des chaussures, ballerines, escarpins, baskets etc, à l’odeur aussi -certains ont besoin que cela sente très très fort), mais il y a aussi le fétichisme pour les femmes en collants etc. qui est tout aussi répandu.

 

 

 

 

 

Je remercie chaudement Anne. Son témoignage permet de mieux comprendre son monde de feet-girl !

 

Vous aussi, vous aimez vos pieds ou ceux des autres ? Partagez votre histoire dans les commentaires.

 

❤ Love ❤

Agathe.

« L’épanouissement sexuel loin des normes »

 

Note : Cet article est un témoignage : ce que dit Anne n’engage QUE Anne. Son histoire personnelle ne représente pas forcément l’histoire de chaque feet-girl.

Toutes mes publications sont à but éducatif et n’ont en aucun cas pour but d’inciter à la haine ou détériorer l’image d’une quelconque communauté. Si vous vous sentez vexé-e-s, sachez que ce n’était pas mon intention.

 

 

En complément de ce témoignage, découvrez sur le blog :

>>>>  [Témoignage#17] “Je suis lesbienne, la claque de ma vie“

>>>>  Handi-sexualité : l’art de libérer votre plaisir en toutes situations

>>>>>  [SexTip#3] La technique du sandwich

 

————-

Crédits artistiques :

  • Entête d’article : Rodolfo Clix (Pexels)
  • Tous les auteurs et toutes les autrices des autres photos sont cité-e-s en légende

Liker / Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.